Cuisine syrienne·Plats

Kebbé b’safarjaliyé

Nous sommes en pleine saison des coings,  l’occasion de vous présenter un plat typiquement alépin à base de ce fruit, un délice sucré-salé et aussi acidulé !  C’est l’une des nombreuses variantes de kebbés, sous forme de plat appelé kebbé b’safarjaliyé [ كبة بسفرجلية ], ou kebbé aux coings. Safarjal, désignant les coings en arabe, safarjaliyé est le plat à base de de ce fruit. Les coings sont cuits dans une sauce au jus de grenade et à la viande de mouton, et au moment de servir, on ajoute des boulettes de kebbés bouillies.

Les générations précédentes préparaient ce plat avec du jus de grenade frais (égrener les grenades, puis dans un chinois écraser les graines à la main et récupérer le jus), on laissait mijoter longuement ce jus (plusieurs heures) jusqu’à obtenir une sauce épaisse. Aujourd’hui, on met directement de la mélasse de grenade et de l’eau.

La préparation de la kebbé est une étape assez longue, ainsi pour une version express de ce plat, vous pouvez ne pas farcir les boulettes de kebbé ou encore accompagner ce ragoût de boulghour.

Ingrédients (pour 6 personnes)

La Kebbé ici : (la quantité indiquée dans la recette précédente est très importante, il faut diviser par 2 voire plus)

Le ragoût aux coings et mouton Safarjaliyé

  • 800 g de viande de mouton avec os (épaule de préférence)
  • 2 coings
  • 2 boites moyennes de tomates concentrées (2 * 140 g)
  • 7 c.s de mélasse de grenade
  • 2 c.s de sucre en poudre
  • une c.s de sel
  • une c.s de menthe séchée
  • 5 gousses d ‘ail
  • 1/2 c.c de b’har

J’ai mesuré la quantité de mélasse de grenade et de sucre, mais elle reste approximative, il faut goûter ! Cela dépend aussi des coings. Si vous n’avez pas suffisamment de mélasse de grenade, vous pouvez diminuer la quantité indiquée et remplacer une partie par du citron et du sucre.

Préparation

Laver et couper les coings en morceaux moyens et les tremper dans l’eau pour ne pas qu’ils noircissent. Ne pas les éplucher.

Dans une marmite, mettre la viande et la couvrir d’eau. Faire bouillir, puis jeter le liquide et laver la viande.

 Ajouter de l’eau comme précédemment, les gousses d’ail coupées en petites rondelles, le b’har et du sel. Faire cuire (à la cocotte-minute pour moi).

Pendant ce temps, préparer la kebbé en suivant la méthode  présentée précédemment. Mais pour cette recette on prépare des boulettes bien plus petites, qui peuvent être oblongues ou complètement rondes (farcies ou non). Pour les boulettes rondes : prendre un petit morceau de pâte et le rouler entre les paumes des mains humidifiées.

   

Faire bouillir de l’eau dans une marmite. Mettre les kebbés dans un panier/passoire (une seule couche, ne pas les superposer), et les faire cuire dans l’eau bouillante. Je les mets dans un panier pour une question pratique : pouvoir les retirer rapidement dès que la cuisson est terminée, ce n’est pas une cuisson à la vapeur, les boulettes baignent bien dans l’eau.

Dès que les boulettes remontent à la surface, les laisser 2-3 minutes puis les retirer. Réserver.

Lorsque la viande est cuite, ajouter au bouillon les coings, la sauce tomate, la mélasse de grenade, la menthe séchée et le sucre. Compléter avec de  l’eau de façon à couvrir la viande et les coings. (Vous pouvez couper la viande à cette étape, avant d’ajouter le reste des ingrédients)

Lorsque la préparation commence à bouillir, laisser mijoter à feu moyen 10 minutes de plus jusqu’à ce que les coings soient cuits tout en étant fermes. Goûter et assaisonner de nouveau si nécessaire.

Pour servir,

Réchauffer les boulettes de kebbés au préalable.

Sur la table, disposer la safarjaliyé dans une soupière et les kebbés dans un autre récipient, chaque personne se sert en ajoutant des kebbés dans sa propre assiette.

Sahten !

20 commentaires sur “Kebbé b’safarjaliyé

  1. Hi

    Thank you very much for the recipe. I never tried Kibbeh Safarjalyeh. The other day I was walking in the Market and I saw some quince and I thought to myself I wish I had a recipe to try.

    Now I have it.

    Thank you

    1. Marhaba bik ma chère, saches que tu seras tjr la bien venue, et que ta visite m’a fait drôlement plaisir,
      merci pour toutes ces délicieuses recettes et au plaisir de te relire
      bonne fin de soirée et C….CO

    1. Joumana,

      Après plusieurs recherches (j’ai demandé à ma mère et ma grand-mère), j’ai pas trouvé l’origine du nom. Si tu trouves, je suis intéressée 😉

  2. J’ai assisté à la préparation, enroulée autour du doigt et j’aime ce moment privilégié entre femmes ! Je suis vraiment séduite aussi par les parfums ! et en plus j’ai deux coings qui dorment dans le frigo en attendant probablement que tu publies cette recette !! Bonnes fêtes

  3. Marhaba Alpine

    I had couple of quince laying around didnt know what to do with them so I turned them to jam
    I wish I found your recipe earlier… I would love to try this …. now iam wondering where to get quince again….

  4. bonsoir
    heureuse de recevoir ton émail
    en ce qui concerne l’origine de Balouza, moi personnellement je ne connais mais j’aime seulement la manger
    par contre j’ai ma voisine qui est tunisienne, je vais lui demander demain à la première heure ce que ça signifie
    et te mettrais au courant
    sur ce je te souhaite une agréable fin de soirée et trés bon week-end
    bisou et à demain inchallah 😉

  5. Salam j’ai une question les kebbe dans vette recette sont ils indispensables peut on la faire sans kebbe ?
    Merci 🙂 j’adore votre blog mon mari est syrien et je n’ai jamais autant cuisiné syrien que depuis que je connais votre blog (10 ans de mariage 🙂 )

    1. wa ‘alaykom essalam 🙂

      Oui bien sûr tu peux la faire sans kebbé, Quand j’ai la flemme, je l’accompagne de boulghour qui se marie très bien avec la safarjaliyyeh.

      Et merci bcp pour ton commentaire 🙂 !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s