Cuisine syrienne·Epices et condiments

B’har halabi / Poivre d’Alep

Depuis le temps que le b’har faisait partie de la liste d’ingrédients de plusieurs recettes du blog, il fallait bien que je finisse par lui consacrer un billet.

Le b’har ( البهار الحلبي ) ou appelé en français « Poivre d’Alep » (j’ai appris qu’il s’appelait ainsi en faisant des recherches sur le net, ici et  ou ), est un mélange d’épices alépin très utilisé dans la cuisine syrienne, il remplace l’utilisation du poivre.

Il est composé de : (pour les proportions je n’en ai aucune idée ! la liste est en ordre alphabétique )

  • Cannelle
  • Cardamone
  • Clous de girofle
  • Gingembre
  • Noix de muscade
  • Poivre blanc
  • Poivre noir

Utilisé pour relever la viande : dans les kabab, la Kebbé, le lahm b’ajine (sorte de « pizza » à la viande hâchée) , etc, et dans beaucoup de plats en général ou même simplement sur le riz (comme ici).

Ce mélange s’achète chez des épiciers du vieux souk d’Alep ( سوق المدينة). Je n’en ai jamais vu en France donc je ne saurais vous dire où le trouver. Mais vous pouvez le remplacer par du poivre de la Jamaïque ou quatre-épices (ce n’est bien sûr pas le même goût, mais ça apportera quelques notes identiques).

18 commentaires sur “B’har halabi / Poivre d’Alep

  1. merci Alpine pour la constitution du B’har, je vais essayer d’adapter les proportions d’épices à nos goûts. bonne journée! bises!

  2. Bonjour Alépine,
    Je ne sais pas si tu pourras mais je suis à la recherche d’une recette et j’ai beau chercher sur le web je ne trouve rien. Il s’agit de petits gâteaux qu’on appelle en Algérie « zlabiya de Syrie » donc je ne sais pas si c’est vraiment Syrien. Ils sont feuilletés, frits puis trempés dans le miel. Et c’est vraiment délicieux!!! Est ce ca te dit quelque-chose? Merci beaucoup et à très bientôt!

    1. Bonjour Samira,

      Oui ça me dit quelque chose ! Les zlabia algériennes sont appelées en Syrie, « Mchabbak » alors que la zlabia syrienne (prononcé zlébié) est comme tu l’as décrite une espèce de crêpe feuilletée frite puis saupoudrée de canelle, et de sucre en poudre ou de miel, ou encore de crème fraiche. Elle est vendue dans les boulangeries ou simplement sur une charette dans la rue. Mais désolée je n’ai pas la recette ! Je vais essayer de la trouver du côté de ma famille…

  3. merci en général et en particulier pour cette recette.en effet le b’har donne un bon gout bien particulier et on ne le trouve malheureusement pas dans le commerce en France ou en Tunisie ou je vis.

  4. Très intéressant ! si on ne le trouve pas il doit être possible de le faire avec cette liste précise et chacun doit avoir son parfum selon les quantités de chaque ingrédients ! l’ensemble me séduit. Bravo pour cet éventail de petits gâteaux fins, délicats et parfumés associés aux beau fruits du jardin!

  5. Pour apporter un peu plus d’info , ce mélange est aussi appeler les « 7 b’harate » ( surtout vers Damas) et en France les « 7 épices libanaise » ( note-ment parce que beaucoup de libanais font dans le commerce en France, et bien sur dans l’alimentation . Au final, 7 b’harate, b’har halabi ou 7 épice libanaise sont toutes équivalentes et sont un atout majeur dans la cuisine!

  6. Bonjour
    très joli blog avec des photos très belles. Je cherchai des recettes syriennes pour illustrer un petit article dans le bulletin de notre association. L’actualité nous parle de la Syrie… sans entrer dans la politique, mais pour autant sensibiliser notre public, quelques recettes seront un point de départ.
    Cordialement, Pierrot

  7. Bonjour,
    Comme on peut se faire faire le mélange dans le souk, il n’y a effectivement pas de dosage précis, ni de liste précise. Celui que j’utilise est composé de poivre, girofle, cannelle, muscade et cardamome.
    Cordialement,
    V.E.

  8. Bonjour,
    vous parlez de lahm b’ajine dans votre poste mais je n’ai pas trouvé la recette sur votre blog. Serrait il possible de l’obtenir, je suis très curieuse.
    Yotna

    1. Surtout pas !! 🙂 Le goût du Ras el hanout est très fort et n’a rien à voir avec le b’har. Comme précisé dans le billet on peut le remplacer par du poivre de la Jamaïque qui est justement ce qu’appelle les turcs « yeni b’har » (après une petite recherche sur Google ;-)).

  9. J’ai trouvé du B’har (7 épices) chez « Délices d’Orient » à Paris.
    Merci Alépine pour ton merveilleux site plein de souvenirs…
    Pensées affectueuses à tous les Alépins et Syriens..

    1. C’est justement le b’har qu’on utilise le plus souvent, mais aussi le piment d’Alep, le cumin, la coriandre sèche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s