Cuisine syrienne·Mezzé, Entrées

Baba ghannouj / Dip d’aubergines grillées, mélasse de grenade et plein d’autres choses

 

Ce n’est ni la saison des aubergines ni celle des tomates ou des poivrons (l’été est encore loin 😦 )… Mais celle de la grenade, un délicieux fruit oriental qui rappelle la Syrie à mes parents, et ça fait donc plusieurs semaines que des grenades ne finissent d’emplir leur frigo… et que je me dis qu’ il faut que je poste une recette !

Qui dit grenade, dit aubergine (étonnante association, mais c’est une tuerie) ! Et qui dit aubergine dit Mtabbal ou encore mieux Baba Ghannouj (aussi noté Ghanoush) [بابا غنوج ] ! Ce dernier est une spécialité de Damas (la capitale de la Syrie), et c’est aussi un dip d’aubergines grillées mais point de tahineh ; de la mélasse de grenade, des légumes et herbes viennent se lier à l’aubergine. Finalement, c’est un peu entre une salade et un dip.

Chaque famille détient sa propre recette, « THE » recette n’existe pas, certains mettront des poivrons (frais ou grillés), d’autres pas, ail ou oignon, etc. Quelques ingrédients sont quasi obligatoires : le persil, la tomate (coupée en dés, mélangée directement à l’aubergine ou dressée par-dessus), et la mélasse de grenade (en plus de l’aubergine bien sûr). Les quantités d’ingrédients sont données à titre indicatif, vous pouvez réajuster les quantités (selon les goûts de chacun, ou de ce qu’on a sous la main…). Et comme pour toutes les salades et dips syriens, on arrose d’huile d’olive. Et on garnit de graines de grenade et noix concassées (je les ai oublié ! et les photos avaient déjà été prises…).

Donc point d’ « unique » Baba Ghannouj, mais j’ai quand même été cherché une recette à la source 😉 chez Rania la damascène, et qui m’a expliqué ce que j’ai écrit juste au-dessus ! Et j’ai aussi été voir les versions de Kano et Dima (2 blogs de cuisine syrienne à visiter !).

NB :  Ce qu’on appelle Mtabbal en Syrie, est appelé Baba ghannouj au Liban.

Ingrédients

  • une aubergine (400 g)
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c.s de mélasse de grenade
  • 1/2 poivron vert
  • une tomate
  • 3 c.s de persil hâché
  • 1 c.s de menthe fraîche hâchée
  • sel

Pour le dressage

  • huile d’olive
  • une demi grenade
  • noix concassées

Préparation

Laver l’aubergine, piquer la avec une fourchette, puis la faire griller directement sur le feu de la plaque de cuisson (c’est LA méthode à appliquer, au four ça ne donne pas le même goût) 

Retourner l’aubergine dès que la peau commence à brûler, répéter cette opération régulièrement. Lorsque celle-ci est complètement  « brûlée » de tous les côtés, retirer l’aubergine du feu (penser à nettoyer votre plaque après ;-)). Laisser refroidir quelques minutes.

 

Pendant ce temps, hâcher le persil et la menthe, couper la tomate et le poivron en petits dés. Ôter la peau de l’aubergine (elle se décolle très facilement).

  

Piler la chaire de l’aubergine (dans un mortier ou écraser à la fourchette, mais pas au mixeur !). Ajouter l’ail pilé, la mélasse de grenade et tout ce qui a été coupé précédemment.

Bien mélanger. Disposer dans une assiette.

  

Arroser d’huile d’olive. Garnir de graines de grenade et noix. La grenade apporte de la fraîcheur, du croquant et une noté sucrée, au goût fumé de l’aubergine. Et en plus du goût, c’est joli, j’aime !

Servir avec du pain arabe, Sahten ! Bon ap’ !

En mode verrines…couche de poivrons verts, baba ghannouj (sans les poivrons) et graines de grenade

23 commentaires sur “Baba ghannouj / Dip d’aubergines grillées, mélasse de grenade et plein d’autres choses

  1. oh là là, c’est tellement beau et tellement esthétique. Je ne connais pas la mélasse de grenade mais là tu me donnes vraiment envie d’en acheter et de faire ta recette. bonne soirée!

  2. Un de mes grands classiques. L’aubergine grillée, c’est à craquer! Surtout sur le barbecue, ce qui est cependant moins pratique en hiver (ici du moins!). Merci pour ce magnifique festival de saveurs et de couleurs!

  3. succulente recette et preparation.
    sais tu comment preparer soi meme a la maison les melasses de grenadine..(debs al remmane)? ca doit etre quelquechose comme le concentre du jus??
    merci, gerald ara, nice, france.

  4. Je suis allée te faire un petit coucou sur facebook !!
    Exactrement ce que j’aime dans la cuisine syrienne, le grand soin apporté à la confection de la recette, la touche fruitée et les couleurs, tant de fraîcheur…

  5. Bonjour,
    je te tenais absolument à vous féliciter pour votre blog splendide! Perso, je suis éblouie par votre don pour la cuisine, mais aussi pr la photographie et l’art de la mise en table (je ne sais pas si ça se dit, mais j’imagine que vs m’avez comprise 😉 )! De plus, le mélange entre recettes traditionnelles syriennes et recettes simples ou raffinées est une idée géniale. Je suis complètement ‘addicted’, il n’y a pas une semaine qui soit passée sans que je sois allée faire 2 3 tours sur votre blog. Je vous souhaite une très bonne continuation, j’espère que vous ne vous lasserez pas de si tôt de nous faire découvrir toutes ces idées-plaisirs gastronomiques!!! Votre passion m’a conquise 🙂
    Que la créativité et l’art de la finesse continuent d’être avec vous! 😉
    PS: cette recette est très très bonne, j’ai particulièrement savouré le mélange des saveurs de l’aubergine avec la mélasse de grenade mmmh 🙂

  6. Superbement colorés, certainement une explosion de saverus, une recette qui donne envi d’aller faire une longue promenade sur ton blog que j’entame maintenant !

  7. Je découvre ton site et je suis complètement sous le charme mais complètement ! Il est merveilleusement illustré de splendides photos et alimenté de riche recette syrienne que je connais un peu à travers ma belle mère qui y allait tout le temps. Bravo

  8. Merci pour cette belle recette. J’aimerais ajouter quand même qu’il y a une différence entre le Babaghanouje qui représente la recette que vous avez publiée et le Moutabbal la recette connue et répandue au moyen orient et appelée au Liban Babaghanouje qui consiste à : l’aubergine, jus de citron, tahineh, ail et huile d’olive on y ajoute des fois à la fin le persil haché, c’est tout. Cette différence est établie à l’origine dans la cuisine syrienne qui est la base de la cuisine du moyen orient et la méditerranée, selon le dicton arabe: « Al Cham matbakh » ce qui signifie que la Syrie ou Damas or on l’appelle aussi Cham est réputée par sa fameuse et suculante cuisine ! Il y a plein d’autres dictons qui vont dans ce sens, de même que d’autres variations du Moutabbal et ses recettes dans la cuisine syrienne de Damas et d’Alep or cette dernière n’en est pas moins riche et variée je dirais même plus relevée. .
    J’ai l’eau à la bouche ! Ça me rappelle les recettes et déclinaisons interminables de ma grand -mère pour les légumes les plus simples et à la portée de tout le monde tels que : l’aubergine, les fèves, les petits pois, le pois-chiches, les lentilles, le chou fleur, le chou, etc, etc..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s